Geneviève Brossard de Beaulieu

Geneviève Brossard de Beaulieu. La muse de la poésie livrée aux regrets que lui laisse la mort de Voltaire

La muse de la poésie livrée aux regrets que lui laisse la mort de Voltaire
1785
Huile sur toile, 93 x 73 cm.
Dépôt du Musée du Louvre auprès du musée Sainte-Croix, Poitiers

Marie Renée Geneviève Brossard de Beaulieu naît le 30 juin 1755 à La Rochelle. Elle est la fille du peintre et graveur François Louis Brossard de Beaulieu. Elle se forme d'abord auprès de son père qui s'installe à Paris au début des années 1780. Elle devient ensuite l'élève de Jean-Baptiste Greuze dont le style la marquera durablement.Elle expose en 1783 à l'Exposition de la Jeunesse puis au Salon de la Correspondance. En 1785 elle obtient un certificat lui permettant d'être admise à l'Académie de Saint-Luc à Rome.
Elle se spécialise dans les genres historiques et mythologiques ainsi que dans le portrait. Elle a une école à Lille jusqu'à la Révolution. Sa présence au Salon est attestée en 1799, puis en 1806 et 1810. À la Restauration elle obtient une pension d'État.

Fermer ou index illustré