Françoise Gilot

Françoise Gilot

 

 

Marie Françoise Gilot est née le 26 novembre 1921 à Neuilly-sur-Seine. C’est sa mère qui l’initie au dessin dès ses sept ans. D’abord, en utilisant l’encre de Chine et l’aquarelle, car sa mère pense que le crayon est un médium trompeur pour une débutante. Si l'on dessine avec un crayon et l'on commet une erreur, on est tenté d'effacer l'erreur alors qu'avec l'encre ou l'aquarelle, il faut transformer l'erreur en un élément délibéré de la composition.
Sous la pression de son père, Françoise Gilot commence des études de droit, mais plus attirée par sa passion pour l'art, suit les traces de sa mère, une aquarelliste, et s'oriente vers le dessin et la peinture. En mai 1943, elle rencontre Pablo Picasso, alors amant de Dora Maar. Elle devient sa compagne de 1944 à 1953, et la mère de deux de ses enfants, Claude (1947) et Paloma (1949). Picasso, durant leur période de vie commune, la représentera sous l'apparence de la Femme fleur, radieuse et solaire.

Gilot est souvent harcelé dans les rues de Paris par l'épouse légale de Picasso, Olga Khokhlova, une ancienne danseuse de ballet russe, et Picasso lui-même la maltraite psychiquement et physiquement. La relation avec Picasso ne met pas fin à sa carrière artistique. Quand elle quitte Picasso, celui-ci utilise même son réseau d’influence pour empêcher Françoise d’exposer ou de vendre ses tableaux. Mais en 1957 elle signe de nouveau un contrat avec la galerie de Marcel Coard, située avenue Matignon à Paris.

Gilot épouse l'artiste Luc Simon en 1955. Au retour de leur lune de miel elle reçoit une lettre l’avertissant que Picasso a vidé complètement sa maison La Galloise à Vallauris, emportant tous les tableaux, dessins et même sa correspondance avec Matisse. Leur fille Aurélia naît l'année suivante. Le couple divorce en 1962.

En 1961 Françoise Gilot change de style, en commençant avec une série de tableaux « végétales » inspirés par les Kew Gardens de Londres. C’est alors qu’elle se libère complètement de l’influence de Picasso.

Elle partage désormais son temps entre la France et les États-Unis. En 1970, Françoise se marie avec Jonas Salk, l’inventeur du premier vaccin contre la polio.

 

Page de Dora Maar

 Retour aux peintres du XXe siècle

 

 

Françoise Gilot, Totem of the stag Françoise Gilot, Celebration
  Totem of the stag
2008
Huile sur toile
  Celebration
2008
Huile sur toile, 71,1 x 55,9 cm
Françoise Gilot, Oriental City I Françoise Gilot, Pleseant Dream
  IOriental City I
1977
Huile sur toile, 50 x 66 cm
  Pleseant Dreem
2009
   

Lien externe

Site officiel (en anglais) : The F. Gilot Archives